Défense du Salariés

296x197_DefenseSalarieCollectif et permanence juridique

Le collectif « défense du salarié » a été créé dans le cadre de l’adoption des résolutions et des décisions du congrès de notre syndicat qui a eu lieu à VIGY (57), le 21 octobre 2011.

Il a pour mission l’accompagnement du salarié dans sa défense, notamment en matière de démarche administrative, de montage, de suivi et d’orientation de son dossier personnel.

Ce dispositif permet au syndiqué de disposer de l’information et du conseil nécessaire pour faire valoir ses droits. Dans le cadre de sa défense le syndiqué reste acteur, décideur et toujours maître de ses décisions. Le collectif est composé de conseillers salariés et Patrice Hargé est chargé de l’animation. Il se réunit une fois par mois et en particulier pour les cas les plus difficiles. Outre cette périodicité, le secrétariat administratif est toujours présent pour répondre aux demandes des adhérents grâce aux permanents et délégués du syndicat.

En règle générale, la souffrance et le mal être au travail, véritable fléau, sont les sujets les plus souvent évoqués. C’est ainsi que nos délégués recensent dans les dossiers traités des symptômes indéniables de la dégradation des conditions de travail des agents concernés et des dégâts causés par des méthodes managériales de recherche de rentabilité, de mise en concurrence des salariés. Beaucoup de situations identifiées et insuffisamment prises en compte peuvent conduire à un isolement de l’agent (surtout en cas de handicap physique ou de maladie). Parfois, ils trouvent des situations relationnelles (discriminatoires) ou de harcèlement moral, poussant l’agent à quitter son service, voire l’établissement.

Les causes peuvent être multiples, mais trois formes de situation conflictuelle ressortent régulièrement :

  • institutionnelle créée par une stratégie de gestion de l’ensemble du personnel,
  • organisée à l’encontre d’un ou plusieurs salariés destinées à contourner les procédures légales ou disciplinaires,
  • individualisée ou de harcèlement visant à atteindre psychologiquement la personne.

Depuis sa création en 2004, le syndicat CGT du Conseil Régional n’a eu de cesse de demander la prise en compte et le respect des agents victimes de souffrance au travail par le biais des aspects règlementaires (statuts de la fonction publique territoriale, lois et décret y afférent).